Bonjour et...

Image entête de Lorraine-Québec

Vous êtes ici :   Accueil » Jasette » Libres expressions
 
 
Contacts L-Qc
wink MJC Pichon
7 bd Recteur Senn
54000 NANCY
06.32.88.49.12

fl_d-anim.gif Courriel
Site mis à jour le...

Mardi 21 novembre 2017
► Fin d'année en Lorraine
► Sacré Saint Nicolas
► Page Facebook de LQc
► Nos partenaires


Dernière Jasette
 Tournée culturelle F-Qc
- Concert du groupe québécois
"FOLKLOFOLIE"
au C. Culturel. J. L'Hôte
de Neuves-Maisons

Recherche
Recherche
Calendrier
Facebook

L_facebook.gif
fl_d-anim.gif   Rejoignez Lorraine-Québec
et suivez régulièrement nos actions
et celles de France-Québec...

Agenda
    agenda17-petit.jpg

fl_d-anim.gif L'agenda Lorraine-Québec
SEPT-DEC 2017 est en ligne !!!
Consultez-le régulièrement !
ainsi que le <Calendrier>

(juste ci-dessus...)
A venir...

<  SOIREE "REPAS DU TEMPS DES FÊTES COMME AU QUÉBEC" - 12 DÉCEMBRE - 19h30 - SALLE DES FETES MARON>

WebCam Québec
Lorraine-Québec
Associations amies

L_anim.gifCôté France

L_FedeFqc.jpg
► Tous les programmes

L_FQcInfoLet_etiq.jpgDernier bulletin (01/16)

L_DQGP2.jpg
Site officiel
Les bulletins sont accessibles
uniquement sur abonnement...

L_LibQc.gif
Librairie du Québec Paris
L_act.gifCôté Québec

Logo QcF
Site de Québec-France

Logo Saguenay
► Régionale Saguenay
 
Contacts L-Qc
wink MJC Pichon
7 bd Recteur Senn
54000 NANCY
06.32.88.49.12

fl_d-anim.gif Courriel
Médias audiovisuels
L_radcan.jpg
Radio Canada audio

QcRadio.jpg
 Québec Radio-Inter

L_taclac.gif

Les "Têtes à Claques"
 Accès aux vidéos
 Accès aux jeux
Jasette - Libres expressions

Ces billets sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://lorrainequebec.fr/data/fr-blog.xml


Libres expressions

1104-Mon arrivée en Nlle France  -  par _Gros_Pierre

Arrivée d’un étudiant français
en Nouvelle France
Septembre 1965

&&&&&&&&&

 
longchaumois.jpg 
(Village de Longchaumois - Haut Jura - France)

Dix heures de train de mon petit village du Haut-Jura pour gagner l’aéroport d’Orly (le TGV et Roissy n’existaient pas encore !)....

valise.jpg Dans ma valise noire, achetée pour l’occasion,
des biens de première nécessité et surtout,
enveloppés dans du papier kraft,
les caleçons longs "Damart" en thermolactyl
et deux paires de chaussettes en laine chinée verte,
tricotées par une vieille dame du village...

"C’est par les pieds qu’on attrape le mal !"

 m’avait dit ma mère qui, institutrice, et connaissant par cœur
l’histoire et le géographie de son pays,

savait que je me rendais
dans un
« pays de glaces »
glacons.jpg

DC8.jpg Le DC8 d’Air Canada jusqu’à Dorval, puis l'autobus « Le Voyageur » pour me rendre à Québec. Nous étions le premier dimanche du mois de septembre 1965. Je venais au Québec comme boursier du Conseil des Arts du Canada, pour exercer la fonction d’ assistant au département de chimie de l’université Laval.
Quelle aventure !
Quand j’avais annoncé à ma mère que je m’éloignais d’elle, mettant cinq mille kilomètres et un océan entre nous, elle s’était écriée que j’étais inconscient d’aller dans « un pays où des sauvages à moitié nus parcouraient les villes, des panaches de plumes sur leurs têtes » (Elle n’ était quand même pas allé jusqu’ à parler de scalps !)

douanier.jpg A Québec, passage au bureau de l'immigration pour accomplir les formalités administratives avec l’officier Monsieur André Champagne, dont la première parole fut, voyant que j’étais Français :
 « Vous nous avez laissé tomber en 1759 ! ».
Heureusement que j’avais révisé sommairement l’histoire de la Nouvelle France, car je n’ aurais jamais su que ce monsieur faisait allusion à la bataille des plaines d’Abraham qui sonna le glas de la conquête française ! Je bafouillai le nom de Montcalm, mais je devinai dans ses yeux toute la rancœur qu’il éprouvait envers la mère patrie. Aujourd’hui, avec un recul de quarante-cinq ans, la portée et la densité de la devise du Québec « Je me souviens ! »

drapeau.jpg

parents.jpg
(Pavillon Parent)
Prise de possession de ma chambre au pavillon Parent de la Cité Universitaire... Rien ne ressemble plus à une chambre d’étudiant qu’une autre chambre d’étudiant, même à cinq mille kilomètres de distance, sauf qu’ au lieu de me retrouver dans 12 m2 en France, je m’installais ici dans 25 m2, avec de « vrais» placards et des rayonnages pour ranger mes affaires, un espace cuisine par étage, non réduit à la portion congrue, une buanderie avec des laveuses et sécheuses de grande capacité.
Première nuit réparatrice dans mon nouveau logis.
Le lendemain matin, réveil par un soleil éblouissant inondant la fenêtre ( J’avais demandé et surtout obtenu une chambre au soleil levant), un ciel bleu d’une pureté extraordinaire. Une douche rapide, petit-déjeuner à la cafétéria avec œufs au bacon et crêpes nappées de sirop d’érable, puis le bus de Sainte-Foy pour le centre ville



youville.jpg
(photo du carré d'Youville)


Descente au carré d’Youville (pas le Square !), premiers léchages de vitrines, parcours dans de petites rues pittoresques, découvertes de monuments et de statues, très peu de monde dans les rues. Je me rendis compte tout d’un coup que les magasins étaient fermés ! J’essayai de deviner pourquoi, puisant des indices dans ma mémoire historique, et ne voulant pas rester sans réponse, j’avisai une jeune fille (ce n’ était pas innocent !) pour lui demander pourquoi ce jour paraissait férié. Elle éclata d’un rire sans retenue et me répondit : 
«  Maudit   França d’ niaiseux , t’ sé pas qu’ icitte, l’ premier lundi du mois d’ septemb’, c’ est congé, c’ est la fête du travail ! ». Et elle reprit son chemin d’un air superbe et dominateur en me laissant dans un abîme de réflexions, me demandant pourquoi cette fête n’avait pas lieu au Québec le premier mai comme en France, en l’honneur de ces travailleuses américaines qui, pionnières, avaient voulu soulever le joug imposé par leurs patrons... 

Je trouvai un unique restaurant, en bas de la côte de la Fabrique, avec les banquettes collantes en skaï, les nappes réclames en papier, les récipients de ketch-up et de moutarde douce, et un éclairage blafard au néon qui vous donne une mine de papier mâché. Je me tapai le premier T-Bone de ma vie, énorme, un pouce d’ épaisseur (2,54 cm), juteux, cuit à point, avec trois boules de patates pilées (purée servie comme des glaces), de la « relish » ( assaisonnement de cornichons et herbes hachés, macérés dans le vinaigre),
accompagné d’ une pinte (50 cl) de bière « Labatt » :
quelle belle initiation aux mesures anglo-saxonnes !
t_bone.jpg


abraham.jpg
(photo des plaines d'Abraham
Les pas et les yeux lourds, je me dirigeai vers
les plaines d’Abraham pour revivre ce moment d’histoire que Monsieur Champagne
m’ avait remis en mémoire.

La température était douce, un léger vent apportait une fraîcheur bienfaisante. Je m’étendis sur la pelouse.
Le charme fit son effet et je m’endormis en reniflant
les odeurs d’herbes coupées, en captant les moindres sons, dont les ronronnements des moteurs V8
des grosses voitures américaines décapotables
qui montaient la côte... 


Quand je refis surface, quelques heures plus tard, je me dis que j’avais beaucoup de chance !

 

Pierre Michaud (Lorraine-Québec)

Paris, le 7 mars 2004   

Publié le 19/04/2011 : 11:22   Tous les billets   Prévisualiser...  Imprimer...  Haut


Commentaires

Réaction n°1  -  par FM

le 02/05/2011 : 02:03

Cette arrivée d'un étudiant français au Québec est très intéressante. Merci à Pierre pour ce récit. Mais pourquoi ne pas nous offrir une suite ?

François

Rubriques

Derniers billets
Derniers commentaires
Archives
11-2017 Décembre 2017 01-2018
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Nos partenaires...

Nos partenaires

L_BB.gif L_AirTransat.gif L_P-Bison.gif

L_LogisHotels.gif


(cliquez sur les logos pour plus d'informations)

 
 
Association LORRAINE-QUÉBEC - MJC Pichon boulevard Recteur Senn - 54000 NANCY
Courriels :► lorraine.quebec@wanadoo.fr ►anim-jasette@orange.fr